Salut Jacqueline, «Tante Kekinne»

Quoi dire.. À part que la vie apporte de bien drôle de situation.
Je suis convaincu, que jamais, même de ton vivant, tu aurais cru que ce soit moi qui prendrais soin de toi et de m’assurer que tu reposeras en paix auprès de ton père, ta mère tes 2 frères Robert et Gaston Paris ainsi que ta sœur Denise, tous ensembles réunis pour l’éternité.

Écoutes, nous sommes présentement rendus au mois de Septembre 2020, soit 4 mois après ton départ et que si n’aurait été de l’intervention de la sergente détective Soto de la police de Montréal qui après tout ce temps m’a retrouvé, tu te serais retrouvée mise en terre dans une fausse commune, vu que personne de tes proches ont voulu s’occuper de toi. Donc tu peux lui accorder de très grandes faveurs. C’est une très bonne personne.

Même si nous n’étions plus vraiment proche, il était important pour moi de voir à ce que tu sois parmi les tiens, ta famille, Jacqueline je peux t’assurer que c’est avec respect et amour que j’ai bien fait les choses.
Au fait tu seras présente auprès des tiens au mois d’Octobre et que nous avons aussi ajouté ton mémorial à la pierre tombale de la famille.
Donc c’est réglé tante Kekinne, reposes en paix et comme tu le disais toujours.

BONNE CHANCE
Gaétan ton neveux

Journal du jour de la naissance de Jacqueline

Dans les familles bien ordonnées chacun travaille instinctivement à la joie de tous, tous se sentent nécessaires à tous et se complètent mutuellement. Chaque don particulier est encouragé, sollicité, utilisé, applaudi. On s’aiguillonne et on se tempère par l’action réciproque. Si la société humaine pouvait réaliser le même programme, le monde serait, non plus une galère où se battent les forçats, mais un lieu de félicité.

Citation de Henri-Frédéric Amiel – Journal intime, le 21 avril 1878.

Les chansons de Jacqueline

Photos de Jacqueline

 

La sépulture de Jacqueline

Lien rassembleur